Travail neo-reichien

Conceptualisé par Bill William Cornell, ce travail neo-reichien relie l'analyse transactionnelle, la psychanalyse et le corps.

 

Il met notamment l'accent sur le langage inconscient du corps que sont les tensions, conflits, maux de tête... et sur la compréhension des événements vécus tels que traumatisme, danger, maltraitance… et dont la personne a été affectée avec un ressenti de peur, honte, culpabilité….

 

La psychothérapie va suivre de près trois fils conducteurs entremêlés : en dehors de la thérapie, la manière dont la personne réussit ou non à gérer sa vie quotidienne et, ses relations,

 

Lors des séances, la qualité et l’efficacité de sa relation de travail commun avec le thérapeute, l’influence de son passé sur le succès et la satisfaction qu’elle retire des deux aspects précédents. L’objectif est d’accompagner la personne vers son autonomie, et vers son désir.